Apprendre à recevoir

Quelle est votre réaction quand quelqu’un vous fait un compliment, vous remercie, vous donne un cadeau?

Dites-vous « Merci » ou dites-vous « C’est un vieux vêtement. », « mes cheveux ne sont pas si beaux que ça, ma teinture est due. », « Non, je ne le mérite pas. », « Ce n’est rien, c’est facile pour moi. » etc.

Est-ce que vous dites toujours non, non, non ? Comme si ce n’était pas bien de recevoir?

Pendant longtemps, pour moi, donner était tellement capital, tellement plus important que de recevoir, que si je faisais quelque chose de pas bien ou si je décevais quelqu’un, je voulais donner mon foie, ma rate, mes poumons, mes reins, mes yeux, mes oreilles et mon cœur…

Vous vous reconnaissez? J’aimerais vous proposer une autre façon de faire.

Et si vous receviez tout de la vie?

Demandez-vous ce que ça prendrait pour que vous puissiez recevoir. Qu’est-ce que ça prendrait pour que ce soit facile de recevoir?

Si vous voulez vous libérer de ce qui empêche cela, prenez une grande inspiration et laissez tout partir avec votre longue expiration libératrice.

On est tellement bons pour recevoir le mauvais de la vie, que lorsque c’est beau, lorsque c’est gentil, on peut devenir déstabilisé.

Accepter tout de la vie, c’est accepter le mauvais, mais aussi le bon.

Et si, à partir de maintenant, on s’entrainait à accepter le bon de la vie?

L’univers* a envie de vous envoyer des cadeaux, du bon, de l’abondance. Si vous passez votre temps à dire non, à un moment, l’univers va comprendre que vous ne voulez pas recevoir et se dire « Pourquoi est-ce que je continuerais à lui envoyer du bon si de toute façon ça ne l’intéresse pas? »

C’est la même chose avec les gens. Si on passe notre temps à dire non, ils vont arrêter d’offrir. Ils vont se dire « Si tu ne veux rien, je ne te donnerai rien. Je vais arrêter de me forcer pour te donner quelque chose et te faire plaisir. Je vais mettre mes efforts sur quelqu’un qui va l’apprécier. » Vous voyez que c’est un cercle vicieux? Au bout d’un moment, on se dit : « Il n’y a jamais rien de bon qui m’arrive. » alors que c’est nous qui avons créé cette réalité.

*ou l’Énergie, ou le Bon Dieu ou le Saint-Esprit… peu importe, je n’ai pas de préférence 😊 

Et si le bon était déjà là?

Certains d’entre vous se disent peut-être : « J’ai hâte que le bon arrive. » Et si le bon était déjà là et que vous ne le voyiez pas? Qu’est-ce que ça prendrait pour que vous puissiez percevoir le bon dans votre vie? Il y en a du bon. Parfois c’est le soleil, la musique à la radio, la beauté des fleurs, le café, etc. Le bon peut être subtil. Plus vous allez accepter de vous ouvrir au bon de la vie qui vous entoure, plus vous allez le voir et plus vous allez trouver que votre vie est bonne. 

Un défi

Aujourd’hui, je vous donne un défi : Chaque fois que quelqu’un va vous offrir quelque chose. Chaque fois que quelqu’un va vous dire - Bravo, - T’es belle, - T’as l’air bien, - Je te donne 100 $, - Je t’offre un cadeau, une surprise, etc. Dites MERCI. Rien d’autre. Juste Merci.  Même si vous trouvez ça difficile.

Vous pourriez même dire : « J’ai reçu un défi sur Facebook. Je m’entraine à dire juste merci. Je n’ai pas le droit de donner des justifications ou de me diminuer. »

Juste   Dire   Merci

Donnez-vous le droit d’essayer, d’être maladroit.

Ça va changer votre vie.

Qu’est-ce que ça prendrait pour que vous puissiez accepter le bon de la vie?

 


Le texte ci-dessus est un extrait du coaching du 10 septembre 2018. Pour l’écouter au complet, c’est ici : www.facebook.com/KarineMVChampagne/videos/575030246264716

C’est la dernière semaine des coachings du matin. Venez me rejoindre sur ma page tous les matins à 6 h 45 jusqu’au 14 septembre 2018. 

On se donne rendez-vous demain? C’est ici : www.facebook.com/KarineMVChampagne

 

Joignez-vous à ma nouvelle page facebook E*3 Etre en mouvement 

Je veux joindre la page fb