Karine, peux-tu m'expliquer...

Uncategorized Sep 14, 2018

Dans le coaching du lundi 10 septembre 2018, il y a eu plusieurs questions, alors je vous fais le résumé sous forme de questions-réponses.

Comment concilier le corps et l’esprit ? C’est-à-dire harmoniser ce que nous voulons atteindre avec notre mental et les signaux que notre corps et l’univers nous envoient ?

Quand notre mental veut quelque chose, notre corps ne le veut pas nécessairement d’où l’importance de poser énormément de questions afin de mettre les deux en parfaite cohérence.

Admettons, hypothèse, que je veuille devenir millionnaire dans ma tête, mon mental, puis que je demande à mon corps « Corps, souhaites-tu être millionnaire ? » la vraie réponse, elle viendra de mon cœur, de mon plexus solaire, là où ça va résonner. Ce n’est pas dans la tête qu’il faut que ça résonne, mais dans mon corps. C’est mon corps qui va dicter là où je dois aller.

Si je dis à mon corps le soir : « Corps, qu’est-ce que ça prendrait pour que tu tombes endormi plus vite ? » dans quelle énergie, dans quel état de conscience dois-je être pour m’assoupir rapidement ? Tout ce qui empêche cela, je vais le détruire, le déconstruire, « Comment puis-je faire exploser toutes les barrières ? »  La réponse, c’est le corps qui va la donner.

Plusieurs disent :  « oui, mais je n’entends pas mon corps. »

Il se peut que votre corps vous boude en ce moment. Peut-être aussi qu’il y a un petit peu de travail à faire : travail d’écoute, de pardon, d’amour. Posez-vous ces questions : « Est-ce que j’honore mon corps en ce moment ? Est-ce que je le câline assez ? Le caresse assez ? Est-ce que je l’aime ? Est-ce que je lui dis « corps, tu es beau » « merci d’être là malgré ce que je te fais subir ». Pour entendre son corps, c’est tout un entrainement. Il faut le rapprivoiser. Délaisser ses vieilles habitudes et se rappeler souvent d’écouter ce qu’il nous dit.

Quelqu’un a écrit dans mon webinaire : « Corps veux-tu m’épouser ? » C’est la plus belle phrase que j’ai jamais entendue. Choisir d’épouser son corps pour le meilleur et pour le pire et particulièrement pour le meilleur.

« Dois-je poser les questions à voix haute où dans ma tête ? »

Honnêtement, moi, je fais les deux. Des fois j’ai envie de me célébrer à voix haute et des fois je vais parler dans ma tête, mais je me parle tout le temps dans ma tête : « Corps qu’as-tu envie de manger ? À quelle heure veux-tu te coucher? À quelle heure es-tu capable de te lever » Je suis constamment en discussion, en conversation avec mon corps et j’entends de plus en plus de choses.

« Est-ce que c’est l’âme, est-ce que c’est le corps ? »

Peu importe, il n’y a pas de bon ou de mauvais choix. Uniquement ce qui est bon pour vous. Si vous avez l’impression que votre âme répond davantage, parlez à votre âme. Ne prenez pas ce que je dis pour du cash, testez et voyez ce qui résonne le mieux, pour vous.

« Quelle est la place de l’âme si on demande toujours au corps ? »

Personnellement j’ai l’impression que mon âme et mon mental sont en parfaite symbiose et si je pose les questions à mon corps c’est pour faire taire mon mental. Je l’ai incarné comme ça, je teste et je vois ce qui me va le mieux. Toutes les réponses sont bonnes. Je vous invite donc à tester et à choisir ce qui est bon pour vous. À qui avez-vous envie de parler ? Est-ce avec votre âme ou votre corps que cela résonne le plus ? Lequel vous parle davantage ?

« Je pense parfois que je pose trop de questions. »

On ne se pose jamais trop de questions, mais quand on commence à être davantage à l’écoute de son corps, on fait tomber les barrières, craquer sa carapace. On peut avoir l’impression de perdre ses repères et avoir peur. Si vous dites « ça me fait peur », vous vous mettez en conclusion alors qu’il faudrait vous mettre en ouverture : « qu’est-ce que ça prendrait pour que le changement se fasse en douceur ?”  Je vous recommande aussi lors de ces phases difficiles de prendre du Rescue de fleurs de Bach que vous trouverez en pharmacie.

« Qu’est-ce que ça prendrait pour que je sois calme ? »

Peut-être que votre corps a besoin d’être caressé, câliné, bercé comme on fait avec nos enfants quand on les a dans nos bras. Juste pour se faire du bien.

Encore mieux si vous pouvez profiter de la nature, marcher dans les bois, c’est un lieu idéal. Demandez à l’énergie de la nature d’entrer en vous. Touchez les arbres, embrassez-les. J’aime dire « Frenchez-les. » 😊 N’oubliez pas que de l’énergie, il y en a partout. Nourrissez-vous de toute cette énergie, demandez à tous les éléments de venir en vous pour vous traverser davantage. « Rivière, emplie-moi de ton énergie, mer, lune, soleil, astres… j’ai envie de partager votre énergie. »

Vous vous réveillez anxieux ?

Demandez à votre corps comment vous pourriez calmer la tempête. 

En panne d’énergie ?

Demandez à votre corps de quoi il a envie pour avoir encore plus d’énergie. Si vous répétez sans cesse : je suis énervé, je suis anxieux ou je n’ai plus d’énergie… Quand vous dites cela, vous êtes en conclusion alors à force de le répéter, vous allez l’incarner, le cristalliser et vous serez de plus en plus anxieux, vous aurez de moins en moins d’énergie. Revenez toujours à votre corps : « Corps, de quoi as-tu besoin pour retrouver ton calme ? Corps que puis-je faire pour toi afin qu’on génère plus d’énergie ? » et ce n’est pas grave si vous avez l’impression qu’il ne répond pas où que vous ne l’entendez pas, continuez à questionner encore et encore et il va finir par répondre. Il se peut aussi qu’il ne vous réponde pas directement, mais qu’il fasse ce qui doit être fait tout seul, par lui-même.

« Comment puis-je éloigner les mauvaises énergies, au travail ? »

On peut simplement se poser la question « Est-ce que moi je peux changer quelque chose ? Amener un sourire, me placer dans un espace différent, dans une énergie différente, dans une conscience différente ? Parfois c’est très facile d’entendre la réponse et le changement peut être rapide.

« Pourquoi dire : Corps et pas Karine ? »

Excellente question !     Peut-être lui parler directement quand les questions touchent principalement le corps telles que l’énergie, la santé, l’alimentation, le sport, la sexualité. Ensuite, quand c’est au niveau de « qu’est-ce que ça prendrait ? » laisser la question ouverte. Le plus important est que la question soit posée et après, on laisse venir.

Et juste pour l’anecdote, dans mon groupe E3, j’ai mis une photo : Les Barbapapa. Nous sommes des Barbapapa constamment capables de nous mouler puis de nous transformer pour switcher l’énergie, pour s’adapter à la situation. Nous sommes un mix entre Barbapapa et des humains. Barbhumains. Je vais changer le nom de mon programme « Comment devenir barbhumain en trois mois »!

Pour revoir ce coaching, c’est ici : www.facebook.com/gokarinechampagne/videos/1673662076078117

 


Pour revoir les Webinaires, c’est ici : Libère ton énergie, ton intuition et ta puissance

Si vous savez déjà que le programme E*3, l’aventure transformatrice dont tu es le héros est pour vous, inscrivez-vous rapidement, les portes du programme ferment le lundi 17 septembre 2018 à 17 h. Après il sera trop tard pour 2018.

Transcription : Sylvie Dolbec

Joignez-vous à ma nouvelle page facebook E*3 Etre en mouvement 

Je veux joindre la page fb