Retour à l’expéditeur avec mention bienveillante

 

Un des outils que je partage dans mes coachings, un des outils que j’aime particulièrement, c’est le Retour à l’expéditeur avec mention bienveillante. Comme plusieurs des outils que je partage, c'est tiré d'Access Consciousness.

La grande majorité des sentiments, sensations que nous avons ne nous appartiennent pas. Nous les captons des autres autour de nous. Quand on ne s’en rend pas compte, on réagit comme si c’étaient nos propres sentiments et sensations et là, c’est la spirale vers le mal-être qui s’installe. 

Que doit-on faire quand on se rend compte qu’on a capté une émotion de quelqu’un d’autre ? En réalité, comme elle ne nous appartient pas, nous la retournons à l’expéditeur avec mention bienveillante. Il suffit de le dire : Retour à l’expéditeur avec mention bienveillante. 

Est-ce que cela m’appartient?

Est-ce que vous vous demandez régulièrement : Est-ce que cela m’appartient ? C’est une question puissante qui a un grand pouvoir de nous libérer. Si une situation, un sentiment ne nous appartient pas, il n’est pas de notre pouvoir de la corriger. 

Retour à l’expéditeur avec mention bienveillante, que ce soit une blessure, une douleur, de l’anxiété, de la colère, une rage de sucre, ou n’importe quoi. Demandez-vous si ça vous appartient. Si non : Retour à l’expéditeur avec mention bienveillante. Juste le fait de le dire fait diminuer la charge de l’émotion. 

Je ne sais pas qui est l’expéditeur

C’est hyper simple oui, me direz-vous, mais qu’est-ce que je fais si je ne sais pas qui est l’expéditeur ? Ce n’est pas grave. Vous n’avez pas besoin de le connaitre. Si, par exemple j’ai capté quelque chose de ma mère, qui elle l’a capté de sa mère, qui elle l’avait capté de sa mère, ça va quand même fonctionner. Quand on dit retour à l’expéditeur avec mention bienveillante ça retourne à l’expéditeur original et ça veut dire qu’on contribue à libérer de cette charge notre mère, notre grand-mère, notre arrière-grand-mère, etc. En nous libérant d’une charge qui ne nous appartient pas, on libère aussi les autres. C’est ce que j’appelle faire du bien à son entourage.

Alors retour à l’expéditeur avec mention bienveillante. C’est un exercice tout simple, mais puissant.

Un exemple

L’autre jour, on devait aller chercher notre enfant qui était allé magasiner au centre commercial avec ses amis. C’est nous qui étions les parents désignés pour aller les chercher à 17 h.

 On s’est retrouvé pris dans le trafic. C’était assez intense : ça nous a pris environ 30 minutes pour faire 100 m dans le stationnement du centre commercial. Ça klaxonnait partout. Je commençais à en avoir ras le bol. Je me sentais irritée. Il y avait énormément de tension dans le stationnement parce qu’il y a trop de monde et cette tension m’affectait. En fait, j’étais en train de gober l’impatience de tout le monde. L’énergie de tous les autres automobilistes.

Quand je m’en suis rendu compte, j’ai tout simplement demandé : « Que toute cette colère que toute cette rage soit retournée à l’expéditeur avec mention bienveillante. » Ça n’a pas pris un quart de seconde et c’était fini. J’étais revenue au calme.

Essayez cet exercice pendant quelques jours et revenez me dire ici comment ça s’est passé pour vous.

RETOUR À L’EXPÉDITEUR AVEC MENTION BIENVEILLANTE 😊

Joignez-vous à ma nouvelle page facebook E*3 Etre en mouvement 

Je veux joindre la page fb