Se libérer de la soupe du jugement

Uncategorized Sep 24, 2019

 

Je n’ai pas envie d’être parfaite. Je n’ai pas envie d’avoir raison. J’ai envie d’être libre. 

J’ai envie d’être libre de parler comme je veux : en anglais en français en espagnol en allemand ou tout mélangé. J’ai envie aussi d’être moi dans toute ma couleur, dans toute ma splendeur, dans toutes mes forces et mes faiblesses. 

Comme moi, tu l’as probablement déjà vécu dans ta vie ou dans une sphère ou dans une autre. Ça n’a pas besoin d’être sur Instagram ou sur Facebook. Du moment où on s’expose, ça vient avec des jugements. Mon jugement envers moi-même, mon jugement envers les autres, le jugement des autres envers moi et le jugement des autres envers eux-mêmes. 

Bref on est dans une espèce de soupe de jugement assez intéressante qui peut avoir un goût un peu amer. Chaque fois que je suis dans le jugement je me répète une phrase que j’ai apprise grâce à Access Consciousness : 

C’est un point de vue intéressant.

Tout est un point de vue intéressant. Je ne le dis pas avec un petit ton dénigrant : « En tout cas, c’est un point de vue intéressant ! » en haussant les épaules et en penchant la tête. Non. « C’est un point de vue intéressant. » Les épaules baissées, le cou détendu : « C’est un point de vue intéressant » qui veut dire que je n’ai pas besoin de réagir, je n’ai pas besoin de résister au jugement, je n’ai pas besoin de m’aligner ou de me mettre d’accord avec le jugement de l’autre personne. 

Parce que bien souvent dans n’importe quel domaine, il y a souvent quelqu’un qui dit : « Tu devrais faire ça comme ça. Tu ne devrais pas faire ça parce que c’est comme ça, comme ça, etc. », et en dedans de toi ça dit « Non ! Non ! Non ! ce n’est vraiment pas ça que je veux faire ! » Souvent, tu finis par t’aligner avec l’autre et tu dis : « OK tu as raison… » 

Le plus important. Ce que tu dois préserver, c’est ta lumière et ta vibration. D’où cette phrase spectaculaire.

C’est un point de vue intéressant. Tout n’est que points de vue intéressants.

Sur l’Instagram d’Oprah l’autre jour, je suis tombé sur une phrase incroyable de Megan Stallion qui est une rappeuse que je ne connaissais pas qui est, semble-t-il, connue pour son langage très grivois à connotation sexuelle et qui est suivi par 4 millions de personnes. Bref, c’est une star et elle dit :

Tu ne peux pas t’inquiéter à propos de l’opinion des autres. Tu te réveilles avec toi même et tu te couches dans le lit avec toi-même. Tu devrais être la seule personne à qui désire plaire. Tu devrais être la seule personne que tu souhaites satisfaire.
Megan Stallion

Ça me donne un frisson de la racine des cheveux jusqu’au bout des orteils. Quand tu te couches le soir… Est-ce que tu couches en te disant : Je suis vraiment satisfaite de moi aujourd’hui ? Je me suis vraiment plu aujourd’hui. Je suis vraiment content d’avoir gardé cette lumière intacte. Ou encore plus puissant : je suis contente de ne pas m’être diminuée. Je suis contente de ne pas avoir choisi de résister. Je suis contente de ne pas m’être m’a mis d’accord sur quelque chose avec lequel je n’avais pas envie d’être d’accord. Bref… 

Je ne veux pas être parfaite. Tu ne veux pas être parfaite non plus probablement, mais désires-tu profondément être libre. Libre d’être toi dans toute ta splendeur, dans toute ta couleur, dans toute ta lumière. 

Veux-tu détruire et décréer tout ce qui empêche cela ? Prends une grande inspiration... Une grande expiration...

Et si tu étais toi ici maintenant. Qu’est-ce que tu choisirais.

 

Propos recueillis par Sylvie Dolbec
Photo Piotr Miazga 

 

Joignez-vous à ma nouvelle page facebook E*3 Etre en mouvement 

Je veux joindre la page fb