Le courage de changer

Changer:

Faire sortir quelqu’un de ses habitudes, rompre la monotonie de ses activités et, en particulier, le distraire. J’adore cette définition du Larousse.
Sortir de ses vieilles habitudes peut être tout un défi.
Il faut parfois atteindre les bas fonds pour enfin réagir et effectuer un changement marquant dans sa vie. Dans mon cas, ça été la dépression. Vous excuserez mon langage. Ca m’arrive parfois d’employer des gros mots. Pas par méchanceté promis. Seulement pour appuyer une sensation.  Voici un extrait du coaching mensuel sur le courage
Mais pour être en mesure de faire un changement, encore faut il être capable de savoir ce que nous voulons changer. Ca s’appelle la clarté ! C’est simple… Plus on est clair avec ce que nous voulons, plus facile est le changement.
La première étape importante, c’est de se donner une note. Se faire un petit bulletin SANS JUGEMENT.
Attribuez-vous une note de 1 à 10 dans les sphères suivantes.
  • Famille/relations
  • Hobby/passe-temps
  • Sport/santé
  • Spiritualité
  • Aventure
  • Travail/mission de vie
  • Énergie.

Ne soyez pas trop dur avec vous, ni trop mou. Tentez d’être le plus juste possible, toujours avec bienveillance.

L’objectif de ce petit tête-à-tête c’est de prendre conscience de ce qui se passe dans notre vie. Pas de se rajouter de la pression et de se sortir un  »AHHHH que je suis poche »  (Le pouvoir des mots est un coaching que j’ai fait qui a eu beaucoup d’impact. Vous pouvez y jeter un œil APRÈS avoir lu ce blogue en cliquant ici ) Donc, on se met une note dans chacune des sphères et ensuite on fait un choix. Dans quel secteur souhaitons-nous investir du temps. Si par exemple, vous vous donnez la note de 3 dans le secteur sport/santé. Le focus sera de mettre en place TOUT DE SUITE des actions pour passer de 3 à 3.2. Vous avez bien lu. Je vous propose une amélioration de 2 dixième de point pour commencer. Je privilégie la douceur afin de s’assurer d’une constance. Nous devons prendre la décision d’avoir du courage à chaque jour. Avoir du courage est un choix.courage

 

Comment pourriez-vous avoir une année courageuse ? En choisissant de faire quelque chose que vous n’avez jamais fait. Aller jusqu’au bout sans égard au résultat. Tester, essayer, demander de l’aide. Des idées, j’en ai quelques unes pour vous. Faire face à vos peurs, écrire un livre, partir un blogue, mettre du temps sur votre couple (oui c’est parfois terrorisant dans certains cas!) Courir un 5km, se lancer en business, donner sa démission, commencer à faire du sport… La liste pourrait être looooooongue.  J’ai choisi de faire un Ironman en 2015 parce que j’avais envie de franchir la ligne d’arrivée. Malgré l’entrainement rien ne pouvais m’assurer que je passerais sous l’arche pour entendre: Karine Champagne YOU ARE AN IRONMAN. Ma plus grande motivation était d’essayer afin d’être CERTAINE que je ne serais pas enterrée avec ce projet. POW ! Ça, ça fesse. Vais-je être enterrée avec certaines de mes projets, de mes idées sous prétexte que j’avais peur de la réussite ou du succès, de l’échec ou du désastre ? Renoncer à exécuter un challenge grandiose au cas ou certaines personnes chuchoteraient dans mon dos en disant  »Je savais ben qu’elle ne serait pas capable » JAMAIS. NOOOO WAY ! NON, NIET ! Hi hi ! je pense que je suis claire.

À l’aube de mon dernier souffle, je serai la seule qui évaluera mon bilan de vie. Les gens qui m’ont jugé, qui ont douté ou qui ont souhaité que je ne réalise pas mes rêves n’y seront pas. Ces personnes-là n’auront aucun pouvoir sur  ma liste personnelle. Elles ne se souviendront probablement  même pas de moi.  Si je garde cela en tête. Je sais que pour avoir une vie courageuse, je vais devoir avoir plusieurs matins courageux. Des journées ou même dans le doute, le stress et le désarroi je devrai me dire GO Karine GO.

anneeextraJe choisis et je prône la responsabilisation. Je ne veux pas être une victime de qui que ce soit. Et surtout pas de mes mauvais choix. Donc depuis quelques semaines déjà, je fais face et je regarde les yeux grands ouverts ces endroits ou je manque d’engagement. Ces petites fuites qui font que mes projets n’avancent pas assez vite. Ces décisions que je prends au quotidien qui ont un impact direct sur les accomplissements souhaités. Ou dois-je mettre plus de  »power » Encore là, je tiens à préciser que je ne me mets jamais une pression inutile. Mais entre flâner sur Facebook et écrire par exemple ce blogue. Je sais que je suis engagée davantage envers moi-même si je crée.  Le mot création fait d’ailleurs parti de mes mots préférés et a fait l’objet d’une capsule sur YouTube .

Nous sommes tous et toutes uniques avec des destins complètement différents.  La base de la réussite est la même. Engagement, responsabilisation, action. J’ai choisi de ne pas devenir un espèce de gros punching bag qui encaisse les coups de tout le monde. J’ai choisi de prendre le contrôle de mes pensées et de mes journées. C’est pour moi un acte courageux. Chaque matin, je me demande ceci : Qu’est-ce que je peux faire qui me procurera de la satisfaction. Qu’est-ce que je peux faire dans ma journée qui me permettra de dire Karine you roooock !! Les actions sont parfois TRES SIMPLE. Prendre soin de créer une playlist amusante pour mon cours de spinning. Prendre le temps de déposer mon téléphone et écouter mon fils parler. Regarder mon mari dans les yeux quand il s’adresse à moi. Je ne suis pas toujours à grimper une montagne ou faire des prouesses ou des pirouettes. Mais si je veux vivre une journée différente, année différente ou même une vie différente, je choisis avec courage les actions qui orneront mes journées.

Quel est ton super pouvoir ?

Je respire. C’est mon super pouvoir. À chaque respiration j’ai la chance de constater que je suis en vie. Et que je peux changer. Et que je peux modifier mon attitude, mon adn et même l’intérieur de mon coco. Chaque fois que nous apprenons quelque chose, des circuits nerveux sont modifiés dans notre cerveau. Sur ce site web j’ai même découvert cette phrase Nos neurones sont un peu comme une forêt où l’on fait circuler de l’information. A force de prendre le même chemin dans une forêt, il se crée un sentier. Et ce sentier est d’autant plus facile à trouver qu’il s’est profondément creusé à force d’y passer.  

Alors changer c’est un peu comme si vous partiez faire un nouveau sentier dans une forêt enchanté. Ca semble trop gros, trop dur, trop ardu, c’est peut être aussi trop sombre et un peu terrorisant. Mais en coupant une petite branche à la fois vous réussirez à faire un splendide sentier. Élaguer, enlever les branches se fera lentement mais sûrement. Votre sentier sera peut-être tout petit, mais en gambadant toujours un peu plus vous parviendrez à en faire quelque chose de magique.

Ce matin, afin de choisir et d’endosser le mot courage, j’ai choisi de ne pas aller voir mon fils à son match de hockey. Mon choix courageux était de renoncer à ce match afin d’avancer certains trucs pour ma compagnie. Écrire ce blogue notamment. Je suis à le terminer et j’ai un grand sourire. Je suis contente, je suis satisfaite et je me coucherai ce soir avec le sentiment du devoir accompli. J’ai choisi de prendre un engagement envers moi-même afin d’avoir une année de création. J’ai revisité mes priorités. (Mon fils est une priorité… mais ce match-là je pouvais le passer !) J’ai fait mon bilan, je me suis évaluée et je me suis posée la question… dans un an… veux tu être au même endroit. POW ! Un autre grosse question qui fesse. La réponse est non. Je veux avoir avancer. Je veux être fière et je veux oser davantage. Depuis janvier 2018 j’ai pris de petites actions qui ont un grand impact.  Ce que je vous propose dans ce blogue je l’ai fait. Ce que je vous enseigne en coaching je le pratique. Je suis loin de la perfection. Je m’égare parfois, mais je reviens vite au début de mon sentier et je continue à élaguer et avancer.  Savez-vous SURTOUT ce que j’ai choisi de faire? Demandez de l’aide ! OMG !! Ça c’est vraiment toute une nouveauté, vous pouvez même sortir vos pompons et trompettes! Si je veux éviter souffrance et inconfort dans mon année de responsabilisation, je choisis de tendre la main et de dire  »Pourrais-tu m’aider » Et bien je pense que cette phrase a encore plus de pouvoir que ABRACADRABA ! C’est une phrase magiiiiique !  Prendre la décision d’avoir du courage c’est faire le choix de sortir des sentiers battus pour créer son propre chemin.  Si vous choisissez d’avoir vous aussi une année courageuse, entourez-vous de gens qui vous tiendront la main. Qui vous aspireront vers le haut et qui vous encourageront.

Ayez le courage de choisir une vie courageuse. Ayez le courage de réaliser ce qui vous tient à cœur.

Une dernière question.

Voulez-vous que vos rêves soient enterrés avec vous ?

Pour obtenir plus d’info sur le coaching courage – cliquez ici 

 

 

Commentaires
« »