Des points de vue intéressants et des questions pour découvrir d'autres possibilités

 

Aujourd’hui j’aimerais te proposer quelques points de vue intéressants. Lis-les, ressens comment ça résonne en toi et décide si tu choisis de les adopter ou pas. 

 

Sois gentil avec toi 🎈

La première chose que je veux te proposer, c’est : sois gentil avec toi. Si on veut un monde plus gentil, un monde plus grandiose, il faut commencer par être plus grandiose et plus gentil avec soi-même. 

Est-ce que tu es prêt aujourd’hui plus que jamais à être gentil avec toi ? Ta vie est ton choix. Vivre, c’est un choix, et être gentil avec soi, c’est un choix. 

Combien de fois as-tu dit que tu n’avais pas de valeur et que ce n’était pas nécessaire d’être gentil avec toi ? 

As-tu déjà choisi que ce n’était pas nécessaire d’être gentil envers toi-même, parce que les autres avaient priorité ?

 

À quel % de ta vie as-tu envie d’être conscient ?

À quel pourcentage de ta vie as-tu de la conscience ? À quel pourcentage de ta vie as-tu envie d’être conscient ? Semble-t-il que le pourcentage est super bas, alors on ne serait actuellement en moyenne conscient qu’à 12,5 % de notre vie. 

Être conscient, c’est avoir plus de présence. Quand on a plus de présence, on ne fait pas d’erreurs parce qu’on est en cohérence avec soi-même. Est-ce qu’il t’arrive de choisir l’inconscience plutôt que la conscience parce que tu veux te fondre dans les conventions ? 

Plus tu ajoutes de la conscience, plus tu ajoutes de la présence. Ajoute à ça des choix. Plutôt que d’être dans la conclusion, va dans les questions. Il peut arriver qu’en faisant ça, tu te détaches complètement de la foule et là qu’est-ce qui arrive ? Tu es jugé. On dit que tu te prends pour une autre... mais dans le fond, tu te prends pour toi-même. Et si te prendre pour toi-même était le plus beau cadeau que tu pouvais te faire ?

 

Quel choix fais-tu ?

J’aimerais te suggérer d’enlever ça de ton vocabulaire : « je ne sais pas ». Semble-t-il que cette phrase donne énormément de pouvoir, un pouvoir exponentiel à notre inconscient ? Alors, combien de fois de façon consciente ou inconsciente, as-tu choisi « je ne sais pas » comme réponse pour donner du pouvoir à ton inconscient ? 

J’ai souvent tendance à dire « je ne sais pas » parce qu’il y a des choix que je ne veux pas faire. Et en ce moment, au lieu de dire « je ne sais pas » je dis « laisse-moi poser des questions ». Je te donne un exemple : Une amie demande « Où va-t-on manger ? » j’ai tendance à répondre : « Ah, je ne sais pas, choisis ». Il faudrait peut-être dire « Attends, je vais poser des questions » : « Corps, qu’est-ce que tu as envie de manger aujourd’hui ? Corps qu’est-ce qui serait bon pour toi ? » S’impliquer de cette façon-là en posant des questions nous permet de reconnaitre nos besoins réels et d’y répondre.

 

Est-ce que tu choisis de vivre ou d’avoir une vie ? 

Ça m’amène d’un autre thème dont je voulais te parler aujourd’hui. « Est-ce que tu choisis de vivre ou est-ce que tu choisis d’avoir une vie ? » 

Choisir de vivre, c’est une action. Choisir de vivre, c’est faire des choix pour créer une vie, pour créer le chaos pour ne pas être la même personne qu’on était hier. Trop souvent on choisit d’être exactement la même personne qu’on était hier, sans se demander si c’est encore ce qui est requis aujourd’hui. Choisissez d’avoir une vie. Choisissez votre vie. 

Ça me fait penser au film 50 premiers rendez-vous avec Drew Barrymore. C’est l’histoire d’une fille qui a de l’amnésie. Chaque jour elle ne se souvient pas de qui elle est. Elle est donc 100 % en découverte et elle n’est pas définie par qui elle était hier puisqu’elle ne s’en rappelle plus. Chaque journée est une journée neuve. Est-ce que vous aussi dans votre vie vous pouvez être présent aujourd’hui en oubliant complètement qui vous étiez hier ? 

 

Des exemples de questions à te poser

Voici comment j’utilise les questions pour me guider. Lis chacune des questions, regarde ce que tu ressens, fais un choix. Est-ce que tu crois que c’est vrai ? Est-ce que je veux encore penser de cette façon ? Oui, parfait, continue. Non, tu peux faire un choix différent, vas-y, crée le chaos pour inviter de nouvelles choses dans ta vie. Pose tes propres questions pour voir toutes les possibilités qui t’entourent. 

Le choix, c’est la source de ta réalité. Le choix crée. Chaque fois que tu choisis, tu crées quelque chose. Utilises-tu des intentions cachées pour t’empêcher de choisir ? 

Si je choisis ceci, quel futur vais-je créer ? 

Parfois, on pense que le choix, c’est comme un menu, que c’est limité. Et si les choix sur ton menu étaient illimités ? C’est pour ça qu’on veut sortir du menu, sortir de la petite possibilité. Qu’as-tu rendu de si vital, précieux et réel à choisir dans un tout petit menu limité qui t’empêche de voir toutes les autres possibilités autour de toi ? 

Qu’as-tu rendu de si vital précieux et réel au sujet de tes parents, comme la seule source pour le menu du choix que tu peux faire ? Et si à partir de maintenant ce n’était plus tes parents, mais que tu étais la seule source du choix. 

Quel choix pourrais-tu faire que tu ne fais pas qui créerait une réalité différente pour toi et pour toutes les autres personnes avec lesquelles tu entreras en contact ? 

Si tu choisis cela aujourd’hui, quelle sera ta vie dans 5 ans ? Si tu ne choisis pas cela, maintenant, quelle sera ta vie dans 5 ans ? 

Est-ce que tu es prêt à choisir autrement ? Est-ce que tu es prête à te poser davantage de questions ? Alors plutôt que de dire « je ne sais pas », dis : « mmm je vais poser des questions. Je vais trouver une réponse, une réponse qui va avec moi et je vais trouver des réponses et des questions qui vont me permettre d’avancer et de voir la vie autrement telle que je n’ai jamais osé la voir ». 

À quel point es-tu prête à avoir du plaisir dans ta vie ? 

À quel point es-tu prête à laisser rentrer le plaisir, la joie, la douce folie, l’extravagance, la gloire, l’abondance dans ta vie ?

Joignez-vous à ma nouvelle page facebook E*3 Etre en mouvement 

Je veux joindre la page fb