Est-ce que tu te crées de la douleur pour éviter le négatif?

 

Est-ce que tu cherches à éviter le négatif ? (Ça peut être les jugements, l’envie, la colère, la peur, les points de vue différents, et plein d’autres choses) Est-ce qu’en faisant ça, tu te causes plus de tort que si tu l’accueillais et que tu le laissais passer son chemin, sans y résister. 

Quand je parle d’accueillir, je ne veux pas dire l’adopter. C’est juste Ah, il se passe ceci. C’est un point de vue intéressant que je le perçoive (que je le juge) comme négatif. 

Le jugement est un cancer. C’est quelque chose qui diminue ta puissance, qui diminue ta lumière, qui diminue ta vivacité, ta joie de vivre. 

Combien de barrières et de résistances as-tu érigées pour éviter le jugement que tu pourrais recevoir ? N’est-il pas maintenant le temps de relâcher tout ça ? 

Combien de résistance, de barrières et d’armures as-tu mises entre toi et les jugements pour éviter tous les jugements que tu pourrais recevoir ? Est-ce que ça fonctionne ? Pas vraiment, n’est-ce pas. Les jugements seront là qu’on les accepte ou pas. 

En cherchant à éviter le négatif, on n’est pas dans le moment présent. On est dans les projections et les conclusions. On se crispe, et on se crée des courbatures, physiques et émotives. 

Je me rends compte que je me crée de l’anxiété parce que je refuse de recevoir l’envie des gens qui pourraient me juger au sujet de mes succès. Je refuse tellement cette envie que ça me cause de l’anxiété. 

Et si je défaisais ce barrage et que je me permettais de tout recevoir avec joie aisance et gloire ? Et si je recevais tout ça en me disant que c’est juste un point de vue intéressant ? Si je baissais les barrières de je ne veux pas recevoir ça. Je ne veux pas déranger, je ne veux pas que les gens ne m’aiment pas. Combien d’anxiété pourrais-je faire disparaître ? Maintenant que j’ai eu cette prise de conscience, je peux le changer. 

Combien de fois préfères-tu choisir l’anxiété ou la douleur pour éviter de recevoir les jugements, l’envie, le regard de l'autre ou la méchanceté ? Est-ce qu’il est temps de relâcher tout ça ? 

Je préférais choisir l’anxiété que recevoir l’envie. Il y en a qui préfèrent choisir la douleur au lieu de recevoir le jugement. Combien de fois as-tu choisi de recevoir la douleur au lieu de recevoir le jugement ? Et si je recevais le jugement complètement en baissant mes barrières, avec joie, aisance et gloire, pour éviter de me créer des maux dans le corps. 

Si je reçois le jugement avec joie, aisance et gloire, sans attente, sans armure, sans résistance, sans enjeux, le jugement n’est qu’un point de vue intéressant. Est-ce que ça va créer des douleurs dans mon corps ? Est-ce que je vais me créer de l’anxiété ? Non. Tout sera plus fluide, plus naturel. Je recevrai tout ce qui se présente et je ne resterai pas coincé avec ce que je refuse de recevoir. 

C’est peut-être un point de vue très différent du tien. As-tu envie de le tester pour voir ce que ça fait pour toi ? Si oui, j’aimerais beaucoup que tu me partages ton expérience.

 

Propos recueillis par Sylvie Dolbec
Photo : Asier Barrio

 

As-tu téléchargé le nouveau coaching gratuit?

Je suis fluorescente !

 

Ça me tente de découvrir cela !