Être née pour une vie phénoménale

Uncategorized Jun 09, 2020

 

Il y a l’expression Être né pour un petit pain ? Et si on la remplaçait par Être né pour une vie phénoménale 

Est-ce que tu connais la phénoménance ? Phénoménal, c’est l’adjectif, phénoménance, c’est le nom 😊. 

La phénoménance, c’est le fait d’être tout ce qu’on est capable d’être. C’est être soi dans toute sa grandeur. Souvent, c’est ne pas être comme les autres. Ça peut nous faire remarquer, déranger. 

Souvent, on repousse notre phénoménance pour essayer de fitter dans cette réalité. Entrer dans le moule, dans le cadre. 

Si tu me suis depuis assez longtemps, tu le sais, je t’invite à sortir du cadre, déborder du moule, être toi, être grande, être phénoménale. 

Qu’est-ce que ça prendrait pour que tu exprimes toute la phénoménance que tu peux être réellement plutôt que de la cacher pour être comme les autres? 

Si tu étais la phénoménance, qu’est-ce que tu choisirais pour toi aujourd’hui ? Si tu étais dans toute ta grandeur, dans toute ta splendeur, qu’est-ce que tu choisirais aujourd’hui ? 

  • Est-ce que tu choisirais la joie ?
  • Est-ce que je choisirais la légèreté ?
  • Est-ce que je choisirais la conscience ?
  • Est-ce que tu choisirais de choisir ce que ce que tu n’as jamais choisit ? Oh oui !

Quels sont les choix que tu as devant toi que tu n’as jamais choisis, que si tu choisissais changeraient ta vie à tout jamais ? 

Quelle création d’une vie phénoménale, sans raison, sans justification, refuses-tu absolument et éternellement que si tu choisissais, changerait ta vie et toute ta réalité. 

  • Tout ce qui t’empêche d’être aussi phénoménal que tu es vraiment …
  • Tout ce que tu as mis en place pour éviter d’être phénoménal et aussi phénoménal que tu peux réellement être…
  • Partout où tu t’es mis des bâtons dans les roues pour éviter d’être phénoménal, pour éviter de sortir du cadre, pour éviter d’être toi entièrement… 

Qu’est-ce que ça prendrait pour que tu puisses t’en libérer ? 

Être phénoménal, c’est ne pas être dans son ego. Quand tu es phénoménal tu es dans ton être infini, dans ton cœur, ton savoir, ta conscience. Quand tu veux être extraordinaire, en fait, c’est extra ordinaire (comme dans très très ordinaire), tu veux être vu, tu veux attirer l’attention, tu veux se pavaner. 

Et il y a la médiocrité qui est un terme assez puissant, dur. Et si la médiocrité était un placebo qu’on utilise pour fitter dans cette réalité. Et si on choisissait simplement la médiocrité pour éviter d’être phénoménale ? Qu’est-ce que ça prendrait pour que tu exprime la phénoménance ce que pourrait réellement être, pour que tu révèles toute ta grandeur et toutes tes facettes?   

Quand tu es médiocre, tu te coupes de toi, tu t’alignes sur le plus petit dénominateur commun, tu choisis de faire moins que ce que tu es capable de faire pour être sûr que personne ne te voit ni ne te reconnait. 

Je t’encourage plutôt à habiter ta lumière et à choisir la phénoménance que tu peux être. De quelle façon peux-tu être phénoménale, aujourd’hui ? Ça peut être dans ton regard, dans tes yeux, dans ta prestance, dans ta lumière, dans la façon dont tu te tiens. Demande à ton corps s’il a envie d’être phénoménal. 

Pour certains, quand j’emploie le mot phénoménal, il y a comme une résistance. À ce que je perçois, ces personnes se disent : Ben non, moi je ne suis pas phénoménal. Je ne fais rien de spécial. J’ai une petite job, une petite vie. Ça n’empêche absolument pas le fait que tu es phénoménal. Phénoménal, c’est être toi, complètement toi, follement toi ! 

Es-tu prête à accueillir l’être phénoménal que tu es réellement ? Es-tu prête à le reconnaitre ? Et si tu cessais de résister à la phénoménance que tu es réellement. Merci. Merci d’accueillir la phénoménance. 

Pour préciser quelle est ta phénoménance à toi, prends quelques instants pour te centrer et pose-toi ces questions :

  • Si ta phénoménance, avait quelque chose à te dire, ce serait quoi ?
  • Si elle avait une couleur, ce serait laquelle?
  • Si ta phénoménance avait une texture, quelle serait-elle ? Et si elle avait un goût ? 

Tu as maintenant une meilleure idée de ce qu’est ta phénoménance et tu peux l’honorer. 

Tu peux poursuivre avec d’autres questions : 

Quand tu as un petit doute, un inconfort ou que tu as l’impression que tu n’es pas toi dans une situation, tu pourrais demander :

  • Si j’étais phénoménale, qu’est-ce que je choisirai aujourd’hui ?
  • Si j’incarnais la phénoménance que je suis réellement, qu’est-ce que je choisirais ?

Tu as accès à cette conscience-là. C’est ta puissance. 

Es-tu prête à vivre comme si tu étais née pour ta vie phénoménale ?

 

Propos recueillis par Sylvie Dolbec
Photo

As-tu téléchargé le nouveau coaching gratuit?

Je suis fluorescente !

 

Ça me tente de découvrir cela !