Ton corps te parle. Tu l’écoutes ou tu t’affoles ?

 

Chaque fois que ton corps émet une douleur, une sensation, ton corps te parle. C’est juste qu’il veut attirer son attention pour communiquer avec toi. Il te dit : Je suis prêt à relâcher, à éclore, je suis prête à exploser, imploser, à changer, peu importe le mot. Je veux juste attirer ton attention. 

Souvent, dès qu’il y a un malaise, on s’affole, on se contracte. Et si on disait : Ah cool ! Ça bouge et ça relâche ! Plutôt que : Oh mon dieu, qu’est-ce qui se passe… 

Qu’est-ce que ça prendrait pour que, chaque fois qu’il y a quelque chose qui se présente dans ton corps, tu puisses simplement recevoir l’information en baissant tes barrières au lieu de te contracter ? 

Je t’accueille, je te perçois, je te reconnais. De quoi as-tu besoin ? 

Si jamais il y a quelque chose, tu peux poser des questions :

  • Est-ce que ça m’appartient cette sensation-là, cette douleur, cette émotion qui remonte et qui bouge dans mon corps ?
  • Qu’est-ce que j’en fais ?
  • Qu’est-ce que tu veux me dire ?
  • De quoi as-tu besoin ? 

On réglerait tellement tellement de choses en accueillant ainsi, en se posant des questions, en s’observant, en validant, en reconnaissant qu’il se passe quelque chose dans notre corps, en respirant pour accueillir toutes ces sensations corps sans aucune résistance, juste pour dire : 

Merci corps de me donner l’information pour te guérir. 

Si tu avais le privilège de guérir ton corps, de recevoir ce que ton corps te dit en réduisant, en modifiant certaines choses, le ferais-tu ou préfèrerais-tu prendre une pilule pour pouvoir continuer le rythme de vie que tu as actuellement 

Je suis certaine que si on faisait un sondage aujourd’hui, tout le monde dirait : je vais faire tout ce qu’il faut, mais honnêtement, la majorité des gens choisit de prendre une pilule. C’est la normalité, faire comme tout le monde. On prendrait tous la pilule juste pour ne pas avoir à se préoccuper du changement. Il y a plein de choses qu’on traite médicalement alors qu’on pourrait les aborder autrement, globalement. 

Et si on avait tous cette capacité de s’autoguérir ? Qu’est-ce que ce serait magique ? Wow ! J’ai envie d’expérimenter cette façon de vivre. Complètement. Comment puis-je m’autoguérir encore plus ? Comment puis-je connecter avec mon corps et permettre qu’à chaque fois qu’il y a une douleur ou une sensation, ce n’est qu’un message de mon corps au lieu d’être en résistance. Est-ce que ça résonne en toi ? 

Plus je changerai mes pensées, plus je me connecterai à moi-même, plus je permettrai à mon corps, cette puissante machine, cette puissante lumière, de s’autoguérir, mieux, je vais me porter. 

La guérison, c’est se prendre en charge.

  • Qu’est-ce que je peux faire pour mon corps, pour moi que je n’ai jamais fait ?
  • Comment puis-je être plus connecté à moi-même et à mes besoins ?
  • Que puis-je être afin de permettre l’autoguérison. 

Alors si aujourd’hui, on accueillait tout ce qui se passe dans notre corps pour pouvoir le relâcher et progresser ?

 

Propos recueillis par Sylvie Dolbec

As-tu téléchargé le nouveau coaching gratuit?

Je suis fluorescente !

 

Ça me tente de découvrir cela !